© 2017 Pierre Bonnefille. Création Communic'Art Agency

HÔTEL  PARTICULIER

RUE D'ASTORG, PARIS, 2015

 

Pour cet hôtel particulier chargé d’histoire, Pierre Bonnefille a créé une écriture contemporaine, déclinant le bronze - présent dans l’architecture du lieu - en exprimant sa transformation autour d’une harmonie de matières texturées, de couleurs et de lumières.

 

Le Mur des bronzes, grande composition dont la matière vibrante et nuancée accroche la lumière zénithale, fait face aux pilastres de l’entrée, mettant ainsi en relief le long desk de l’accueil, imbrication de blocs rouges et bronze doré, tel un trait d’union entre un passé récent et un futur immédiat.

 

Déroulant son fil d’Ariane, Pierre Bonnefille poursuit cette déclinaison des bronzes à travers les espaces classiques du premier étage, en donnant aux pièces chargées d’histoire une identité propre à l’Hôtel particulier, dans l’idée de travail d’une double peau, en résonance avec le Mur des bronzes de l’accueil.

Poursuivant son écriture contemporaine, l’artiste revisite la grande salle de bal aux lustres de cristal, créant d’immenses toiles abstraites sur lesquelles la matière fluide du bronze semble flotter, sous un plafond à caissons moulurés entièrement patiné en bronze.

 

 Pierre Bonnefille élabore un jeu de formes géométriques sur les moulures du 18e siècle de cet Hôtel Particulier en assemblant sur les surfaces une harmonie de matières texturées, de nuances mates, satinées et irisées.

 

Un effet de mouvement est ainsi obtenu en soulignant la préciosité des moulures en fonction de la lumière, tout en créant un lien superbe avec l’architecture de la Place Vendôme.

En voir plus
En voir plus

HÔTEL  PARTICULIER

PLACE VENDÔME, PARIS, 2006

 
 

CAISSE DES DÉPÔTS ET CONSIGNATIONS

PARIS, 2010

 

“ De l’éclat d’une fleur à la douceur des mousses ”.

 

Commandité par l’architecte Isabelle Marchal, Pierre Bonnefille investit les bureaux de la caisse des dépôts et consignations de Paris. Il y crée un parcours aux couleurs audacieuses dans l’imaginaire d’un jardin japonais.

Les idées ici présentées ont été développées à travers une série de compositions murales de grande échelle. Toutes les parois les accueillant sont dans des teintes de gris. La neutralité des surfaces environnantes permet de guider le visiteur à travers l’espace, au rythme de séquences couleurs. Ces assemblages sont utilisés pour créer une structure, tracer une série de dimensions apportant une nouvelle identité à chacun des volumes.

 

Pierre cherche une harmonie entre l’intérieur et l’extérieur. Pour comprendre les volumes, les articulations, il observe comment la lumière transforme les murs. La couleur est utilisée comme un élément de construction.

En voir plus